Entretien Orlando Barbosa Arbitre Officiel

Pour son 3ème interview et dans le cadre des 12è Journées de l'arbitrage, L'Entretien de la semaine est allé à la rencontre de Monsieur Orlando Barbosa, Arbitre Officiel du CSJC.

 

 

1/ Bonjour Orlando, est-ce-que tu peux te présenter s’il te plait ?

Bonjour, je m’appelle BARBOSA Orlando. Je suis Arbitre de Football du District de l’Ain et j’arbitre pour le club CSJC de Châtillon la Palud.

2/ Pourquoi as-tu choisi d’être Arbitre et qu’est-ce qui t’a attiré dans ce choix ?

Et bien, j’ai choisi d’être arbitre car je ne pouvais plus jouer au foot. Je me suis fait opérer des genoux où je me suis fait enlever les ménisques. Comme j’aime le foot et c’est une passion alors je me suis reconverti en tant que Arbitre Officiel.

3/ Depuis combien de temps exerces-tu en tant qu’Arbitre ?

Cela fait environs 8 ans à peu près que je suis Arbitre Officiel.

4/ Peux-tu nous dire comment devient-on Arbitre ?

C’est assez simple, il faut prendre contact avec le District de l’Ain pour s’inscrire ensuite il y a 3 jours en stage de formation où il y a une épreuve écrite avec un questionnaire à remplir qui est assez simple et ensuite il y a une épreuve pratique.

5/ As-tu un modèle d’Arbitre qui a exercé ou qui exerce encore ?

J’ai mon modèle d’arbitre. J’aime bien le style  de Collina, ancien Arbitre italien. Mon style d’arbitrage, j’aime bien arbitrer à l’anglaise où il y a beaucoup de contact et où on laisse beaucoup jouer.

6/ Dans le cadre des 12èmes journées de l’arbitrage avec comme slogan « Tous arbitres », le District de l’Ain organise cette journée de l’arbitrage ce Samedi 2 novembre entre 10h et 16h aux Stade de Viriat. Peux-tu nous dire en quoi consiste cette opération dont le but est de mettre à l’honneur le corps arbitral sur tout le territoire ?

Le but, c’est de se mettre à la place d’un arbitre pour mieux comprendre ce que nécessite l’arbitrage. Un arbitre dès qu’il a une décision à prendre, il a un laps de temps de 1 à 3 secondes pour prendre sa décision et cette dernière doit être ferme sans hésitation. Après, on peut se tromper cela arrive et l’erreur est humaine mais par contre il ne faut pas reculer.  Cela m’est arrivé dimanche passé où j’arbitrais une rencontre et j’ai signalé un pénalty suite à une poussette dans le dos. J’ai pris ma décision rapidement et ai désigné le point de pénalty. Mais auparavant, l’arbitre assistant non officiel avait  levé puis baissé rapidement son drapeau pour signaler un hors-jeu alors que j’étais déjà au point de pénalty. Les joueurs ont alors contesté ma décision et comme je ne l’avais pas vu levé son drapeau, je suis allé lui demander s’il l’avait fait. L’arbitre assistant me répondit que oui et qu’il y avait hors-jeu. Je suis donc revenu sur ma décision pour signaler la 1ère faute, le hors-jeu de position. L’esprit était très correct car aucune des 2 équipes n’a alors contesté ma nouvelle décision.

7/ Quel message veux-tu faire passer auprès des personnes et des jeunes qui pratiquent le football ou qui suivent le football ?

Mon message est le suivant. Le football est un sport mondial, c’est un sport qui réunit tous les pays et c’est un sport magnifique. C’est une passion où il faut du respect, être correct sur un terrain et avoir beaucoup de respect envers l’adversaire, en soi-même aussi et envers les arbitres car c’est des êtres humains et ils ont droit à l’erreur. Comme on dit, sans arbitre il n’y a pas de rencontre.

Merci Orlando d'avoir accepté de répondre aux questions de cette nouvelle rubrique, L'Entretien de la semaine.

Pour en savoir plus sur l'Arbitrage (clic sur le lien) 

juin
09:00
Meximieux
Deux équipes U9 Lire la suite

L' ENTRETIEN DE LA SEMAINE

L'Entretien de la semaine met à l'honneur notre Dirigeant du CSJC, Pierre Charlet dit "Pierrot" suite à sa distinction par les instances qui lui ont attribué la médaille de Bronze de la Jeunesse et des Sports et de l'engagement associatif dans le monde du Football   .

 

 

Pierre Charlet qui est retraité des établissements Séprosy n’a connu que deux clubs de football au cours de sa carrière, qu’il commence dans son entreprise de Lagnieu en corporatif en 1970.

Il portera ensuite les couleurs du club de Châtillon-la-Palud pendant six saisons (1971 à 1977). Mais avant de chausser les crampons pour taper dans la balle, il s’est occupé des jeunes à Lagnieu de 1960 à 1965. En 1973, il entre au bureau de Châtillon-la-Palud où il sera vice-président de 1979 à 1983 puis président de 1984 à 1990.

Après une petite décennie sabbatique, il revient aux affaires au club de Lagnieu comme entraîneur des jeunes U9 à U11 (2000 à 2005). Ensuite, il continuera à s’occuper des footballeurs en herbe mais à Châtillon-la-Palud (2006 à 2010).

Pierrot ne peut pas rester sans rien faire alors il se représente au bureau et devient dirigeant au CSJC, une fonction qu’il remplit avec autant de dévouement encore aujourd’hui. Ces quarante ans au service des autres lui ont valu d’être inscrit sur la promotion du 14 juillet pour l’attribution de la médaille de bronze de la Jeunesse, des sports et de l’engagement associatif.

Félicitation Pierrot et Bravo pour cette distinction.